Perle à rebours

Perle à rebours

Messagepar David » Sam Nov 28, 2009 1:25 pm

T'auras, t'auras, t'auras


Le ciel était si bleu, au-dessus des nuages
Je volais amoureux presqu’au dernier étage ;
Mes mains gantées de cuir tenaient le manche adroit
Et mes yeux pouvaient luire au souvenir de toi.

Les trous d’air étaient bleus, et j’aimais les couleurs
Ses à-coups malheureux dont se peuplaient mes heures
Et ce gris et ce jaune, ils sont si flamboyants,
Régulier métronome à mon enterrement.

Nous n’étions que des bleus, sauf un qui était ivre
Oui mais à si nombreux, on ne pense qu’à vivre
Ce dernier paysage onirique et rebelle,
Juste avant l’abordage au bateau-citadelle.

J’ai pas vu ses yeux bleus, elle était déjà belle
J’ai plongé valeureux, ma dernière gamelle
Il fallait que ça sorte à me jeter au bain
Sur ce drôle de porte-avion américain.
Des sioux verts muets me dispersaient les trippes
David
 
Messages: 6
Inscription: Sam Nov 28, 2009 10:54 am

Messagepar becdanlo » Sam Nov 28, 2009 6:25 pm

Il est déroutant ce tableau d'un paysage onirique et rebelle,

et j'aime bien ce décalage : J’ai pas vu ses yeux bleus, elle était déjà belle

Je ne sais pas comment ça s'appelle en musique quand on est dans un rythme en porte à faux... voila, un peu l'impression..


:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6908
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble


Retourner vers Poèmes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron