Quandum ubique

Quandum ubique

Messagepar SamGuzman » Mar Sep 22, 2009 1:45 pm

Il y a la face du soleil

Et l’envers du vent
La promptitude des choses à se défaire

Sous les voûtes glacées peut-être encore sommeille
Quelque souffle attendant son heure

Le début d’un âge nouveau peut-être
Et la liberté


Mais combien de mots faut-il aligner en vain
Combien de phrases déjà connues faut-il expectorer
Pour délivrer la voix qui se tait
La parole neuve jamais encore entendue
Qui n’appartient qu’à moi
La voix ténue fragile
Que le brouhaha du monde annihile
Que dissout le solvant des tracas imbéciles
Ailleurs, c'est partout sauf ici.
Avatar de l’utilisateur
SamGuzman
 
Messages: 72
Inscription: Mer Oct 22, 2008 5:21 pm
Localisation: du côté de Montpellier (France)

Messagepar nicamic » Mar Sep 22, 2009 2:30 pm

Beau texte, qui peut trouver un écho en bon nombre d'entre nous, me semble-t-il. En tout cas, moi j'aime bien.
Bravo !
"Ne te courbe que pour aimer."
Avatar de l’utilisateur
nicamic
 
Messages: 308
Inscription: Jeu Mar 12, 2009 6:02 pm
Localisation: Perpignan


Retourner vers Poèmes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron