Tillia Tépé - Carine Geerts

Les livres des amis, les coups de coeur

Tillia Tépé - Carine Geerts

Messagepar admin » Dim Mai 31, 2009 9:38 am

Image


Résumé:

Zorah est perse, elle a quinze ans et n'a jamais connu son pays autrement qu'en guerre.

Assez grande pour être soumise aux codes religieux ordonnés par les chiites; Zorah va subir les pressions familiales pour la forcer à se marier.

Battue par son mari Khushal Khattak; c'est désespérée, qu'elle décide de s'enfuir du domicile conjugal pour rallier la cause de l'ordre des Hashashins du Qa'im et des adeptes du mouvement bahaïste.

C'est auprès du poète Omar Khayyâm, que Zorah va découvrir l'Amour mais aussi les Rubaïyates mystiques permettant d'accéder au fabuleux et inestimable trésor de Tillia Tépé que les hommes du Qa'im ont caché dans la forteresse d'Ifahan, avec les écrits sacrés de Baha'u'llah qui déstabiliseront les bases du chiismes par leurs idées libérales et révolutionnaires.

L'Auteur:

Carine Geerts a toujours été un rat de bibliothèque, amoureuse de la lecture. Au fil des années, sa propre création littéraire devint de plus en plus pressante mais elle n'osait s'y risquer. Elle voulait s'y donner d'un coeur léger et trouver le calme nécessaire dans sa vie personnelle pour se vouer à fond à l'écriture.

Depuis peu, elle est gagnée par ce virus. Ecrire est devenu pour elle, un plaisir solitaire et elle s'y adonne à longueur de journée. Elle en a fait son passe-temps préféré, délaissant la télévision sans s'en rendre compte. Elle aime tellement cela, qu'elle n'a plus envie de ne plus le faire. Ecrire est devenu pour Carine, un dépassement d'elle-même; c'est atteindre un objectif dans sa vie.


Télécharger un extrait :
http://www.becdanlo.fr/Brumerge/9782917745182.pdf

Chez Brumerge en format poche:
http://les-editions-brumerge.wifeo.com/tilla-tepe.php
Avatar de l’utilisateur
admin
Site Admin
 
Messages: 88
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:34 pm

Messagepar nicamic » Dim Mai 31, 2009 3:51 pm

Un joli texte, inspiré. Bravo à l'auteur : elle a raison de vouloir écrire encore et encore...
"Ne te courbe que pour aimer."
Avatar de l’utilisateur
nicamic
 
Messages: 306
Inscription: Jeu Mar 12, 2009 6:02 pm
Localisation: Perpignan

Messagepar Ishtar » Dim Mai 31, 2009 10:01 pm

@ Nicamic
C'est grâce à des lecteurs tels que vous que l'envie d'écrire est encore et toujours présente...
Un tout grand merci à vous...

@ Becdanlo et Philipum
Je tiens à remercier becdanlo d'avoir pris le temps de faire la mise en page et la couverture de Tillia Tépé ainsi qu'à philipum d'avoir relevé les coquilles et fautes de syntaxe dans ce manuscrit.
Un tout grand merci à vous deux...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Lun Juin 01, 2009 7:29 am

Ishtar a écrit:
@ Nicamic
C'est grâce à des lecteurs tels que vous que l'envie d'écrire est encore et toujours présente...
Un tout grand merci à vous...

@ Becdanlo et Philipum
Je tiens à remercier becdanlo d'avoir pris le temps de faire la mise en page et la couverture de Tillia Tépé ainsi qu'à philipum d'avoir relevé les coquilles et fautes de syntaxe dans ce manuscrit.
Un tout grand merci à vous deux...


Ce fut un plaisir ! J'ai surtout aimé le début du roman, l'histoire de Zorah.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar becdanlo » Lun Juin 01, 2009 2:37 pm

Un livre attachant par l’histoire de Zorah et d’Omar Khayyâm, mais aussi par le contexte historique : la montée du chiisme fondamentaliste dans la Perse du XVIème siècle alors que prônait un Islam orthodoxe avec les sunnites et les branches dissidentes de l'Islam : les baha'istes, les nicolaïtes, les ismaélites...

La vie romancée d’un des plus fascinants poètes du monde Perse nous aide à nous imprégner du climat de cette époque qui a connu un Islam à visage ouvert. Les Quatrains de Khayyâm, comme les Contes de Mille et Une Nuits, participent à cette image d’un Islam qui est très éloignée de celle que donnent les intégristes et les fondamentalistes qui en font souvent aujourd’hui une religion rigide et extrême.

J’ai beaucoup aimé la relation amoureuse du couple… comme si elle était le ferment de l’œuvre du poète : Zorah est aussi porteuse d’un souffle de liberté, de sensualité… voire de "transgression spirituelle"...

Tillia Tépé est présente comme un symbole, elle ne prend pas part directement à l'histoire : "Auprès d’elle repose un véritable trésor mais aussi les « écrits sacrés de la foi baha’ie"

Le roman de Carine Geerts est à multiples facettes : historique et romanesque... Un « assemblage » (en référence au monde du « vin » dont Khayyâm était tellement épris) et qu’elle a fort bien réussi.
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6902
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar aminelicia » Mar Juin 16, 2009 10:32 am

Effectivement, c'est un joli texte qui ne laisse pas indifférent par un romantisme, je dirai "sensuel", une sensibilité à fleur de peau. Carine possède un certain talent de conteuse. L'écriture est fluide, sobre, dépouillée, directe. On a aucune peine à suivre l'histoire de Zorah, de son mariage forcé avec Khashal, à un âge trop tendre, top précoce, de sa fuite du foyer conjugal, de sa rencontre avec Omar Khayyam, de leur amour vécu comme un enchantement sans cesse renouvelé. Les autres péripéties sont également bien peintes. Il m'a semblé toutefois que les transitions entre les chapitres et les différents épisodes sont trop rapides. On aurait dit que l'auteur était pressé d'arriver à la fin de l'histoire, avec la découverte du trésor de Tillia Tépé, qui, comme l'a souligné becdanlo ne participe que symboliquement à l'aventure de Zorah. De plus, après la fuite de cette dernière, une chose m'a intrigué : Pourquoi, l'homme brutal qu'est Khushal n'a rien tenté pour retrouver sa "femme". Il est vrai qu'il ne manquait pas d'occupations et de maîtresse. Seul l'assouvissement de ses désirs physiques l'avait guidé et intéressé lors de son mariage avec Zorah.
Enfin, il existe quelques discordances historiques qui sont peut-être passées inaperçues, relevées dans l'introduction et dans le lexique :

1) La Perse a été conquise par Khalid Ibn Walid et Abou Obeïda, sous le règne du Khalife Omar Ibn Khatab, en 641 de l'ère Chrétienne. Donc au XVI ème siècle, Il y avait déjà neuf et non trois siècles depuis que la Perse était sous domination arabe.
2) Les ulémas ou plus exactement les oulamas sont des savants de la foi musulmane, et sont sunnites. Les chiites, eux, ont un clergé et leurs guides spirituels et théologiques sont les mollahs ou ayatollahs.
3) L'année hegirienne ou lunaire est plus courte que celle du calendrier chrétien grégorien. Donc les mois qui la composent subissent une rotation complète de 34 ans, de janvier à décembre. Par conséquent, le mois Dou EL Quaada ne peut pas être obligatoirement le mois de novembre. Il varie lui aussi et se déplace comme celui du Ramadhan.
4) La dynastie berbère des Zyarides ou Zirides a régné en Afrique du Nord (Algérie et Tunisie actuelles), et n'a jamais étendu son influence jusqu'en Perse.
5) Le fondamentalisme n'est pas une "spécialité" chiite. Même les sunnites n'en sont pas dépourvus. Comme d'ailleurs toutes les religions.

A part ces quelques précisions, que je me devais de signaler, le contexte historique est admirablement mis en relief dans le récit. Fiction et références authentiques se mêlent harmonieusement pour aboutir à un beau roman.
aminelicia
 
Messages: 216
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Ishtar » Mar Juin 16, 2009 9:24 pm

Je tiens à vous remercier Yacine d'avoir pris le temps de lire Tillia Tépé et vous en suis reconnaissante.
En ce qui concerne les points que vous avez relevé. Il me semblait que les "mollah" étaient des chefs religieux musulmans chez les sunnites et que les "ulémas" et les "ayatollah" étaient des chefs religieux chiites qui avaient une lecture fondamentaliste de l'Islam refusant toute prise en compte des 14 siècles qui nous séparent de l'époque de Mahomet.
Pour ce qui est de l'introduction, je dois avouer qu'effectivement tout cela est bien compliqué. Nombreuses dynasties se sont partagées la Perse au fil des siècles mais je vous fais totalement confiance en ce qui concerne la chronologie historique de la Perse.
Dans la seconde impression de Tillia Tépé, je vais donc changer que : "La Perse du XVIème siècle est occupée par les arabes depuis près de neuf siècles (en lieu et place de trois siècles).
Un tout grand merci pour ces informations très importantes pour moi Yacine car elles me permettent de rendre cette histoire plus plausible...
Merci à vous
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar aminelicia » Mer Juin 17, 2009 10:12 am

Carine, à mon avis, il vaut mieux changer plutôt le XVIème siècle, en XIème siècle ou XIIème siècle. Car Omar Khayyam est né en 1038 à Nishapur, et l'ordre des Hashashins a vu le jour vers 1090, sous la conduite de Hassan Al-Sabbah, chef ismaïlite. Comme vous le voyez, le contexte historique devrait se situer entre le XI et le XII ème siècle de l'ère chrétienne. Cela placera dans des proportions plus justes, le contenu de votre roman.
aminelicia
 
Messages: 216
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Ishtar » Mer Juin 17, 2009 1:53 pm

Je le sais Yacine et vous êtes le second à m'en faire la remarque.
Ma réponse à Nicamic avait été la suivante :

Citation:
Je peux parfaitement comprendre que la situation de l'histoire peut vous troubler et vous avez parfaitement raison. L'histoire d'Omar Khayyâm ainsi qu'Hassan ben Sabbah (le Vieux de la Montagne et le chef de la secte des Hashashins) date du 12ème siècle...
Au 12ème siècle, la Perse vivait tranquillement si je peux la décrire ainsi. Elle était gouvernée par différentes dynasties qui se la disputaient... La montée du chiisme fondamentaliste date du 16ème siècle. C'est la raison pour laquelle, j'ai décidé de situer l'histoire de Tillia Tépé au 16ème siècle.
De plus, ne voulant pas faire un livre de plus sur l'histoire du Vieux de la Montagne et des Hashashin, j'ai préféré parler du Qa'im, de la "secte" des baha'istes et de cette religion dissidente qu'est la foi baha'ie.
Admettons que je voulais surtout donner une vision défavorable au chiisme qui n'est pas la véritable image de l'Islam à mes yeux... et ne voulant pas que cette histoire soit trop austère et dogmatique, j'ai tenté de la romancer un maximum en parlant de Zorah et d'Omar Khayyâm


Voilà les raisons pour laquelle ce roman se passe au XVIème siècle Yacine...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar aminelicia » Mer Juin 17, 2009 3:27 pm

OK Carine. Message reçu et compris. L'essentiel est que votre livre nous emmène vers les extrémités de nos rêves et nous livre la possibilité de faire un voyage dans le temps, comme vous savez si bien le faire. Les événements que vous présentez ont ceci de particulier qu'ils nous obligent non seulement à s'évader vers les horizons lointains de l'histoire, mais aussi, à examiner la physionomie des choses et des êtres, sous un angle nouveau plein de charme, même s'il présente des déphasages.
aminelicia
 
Messages: 216
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar becdanlo » Lun Aoû 10, 2009 4:46 pm

Nouvelle révision téléchargeable de Tillia Tépé à l'adresse donnée dans le premier message de ce fil.


:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6902
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar nicamic » Mar Aoû 11, 2009 3:35 pm

Bravo Ishtar ! L'amélioration est sensible et tu dois en tirer une certaine satisfaction. Bravo aussi à Brumerge.
Je souhaite que de nombreux lecteurs s'intéressent à ce joli texte dépaysant.
"Ne te courbe que pour aimer."
Avatar de l’utilisateur
nicamic
 
Messages: 306
Inscription: Jeu Mar 12, 2009 6:02 pm
Localisation: Perpignan

Messagepar Ishtar » Mar Aoû 11, 2009 5:54 pm

Vous y êtes pour quelque chose Nicamic et je vous en suis reconnaissante. Merci à vous (sourire)
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar nicamic » Dim Sep 20, 2009 3:49 pm

A mon retour de Sicile, une jolie surprise m'attendait avec la nouvelle version papier de Tillia Tépé Et je confirme ce que j'ai déjà pu dire et écrire : c'est une histoire pleine de charme et de poésie. Son auteur nous entraîne sans peine dans son univers perse recréé et on rêve avec elle, avec son héroïne si attachante et son poète Omar Khayyam, plein d'humanité, peut-être d'abord parce qu'il est amoureux !

Merci Ishtar et à bientôt hello.gif
"Ne te courbe que pour aimer."
Avatar de l’utilisateur
nicamic
 
Messages: 306
Inscription: Jeu Mar 12, 2009 6:02 pm
Localisation: Perpignan

Messagepar Ishtar » Dim Sep 27, 2009 1:11 pm

C'est vous qui m'avez aidé à améliorer cette nouvelle version et je vous en suis reconnaissante Nicole.
Vos suggestions et remarques ont été très intéressantes et révélatrices que malheureusement un auteur a besoin d'un oeil extérieur pour voir son ouvrage avec un autre regard.
Encore un tout grand merci à vous...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Suivante

Retourner vers Librairie et Conseils de lectures

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron