Placards et lieux communs - Marc Fenek

Placards et lieux communs - Marc Fenek

Messagepar admin » Ven Mar 28, 2008 12:37 am

Image

Résumé:
Des panneaux sur le bord des routes, des affiches accrochées aux murs, des expressions toutes faites reprises en "une" des journaux...

Autant de prétextes pour des nouvelles dramatiques ou amusantes, longues ou courtes, tendres ou cyniques, entrecoupées de petits vers du même tonneau.

L'auteur:
Rhônealpin éternel, licencié ès informatique et langues étrangères, Marc Fenek est accidentellement devenu journaliste. Un jour, se souvenant qu'un professeur de français l'avait jadis traité de "littéraire", il tenta de proposer à la lecture ce qu'il avait écrit.

Marc Fenek boit, mais ne fume pas. C'est sa plus grande qualité.
Marc Fenek est un pseudonyme

http://www.becdanlo.fr/Brumerge/Placards.pdf
Avatar de l’utilisateur
admin
Site Admin
 
Messages: 88
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:34 pm

Messagepar Philipum » Lun Mai 05, 2008 12:33 pm

Un très joli concoctage que tu nous livre là, Marc Fenek ! je me suis offert l'ouvrage en livre de poche ;).

J'avais déjà lu la plupart des nouvelles de ce recueil, et je les ai relues avec plaisir. Le style Marc Fenek, je le résumerais ainsi : une grande authenticité. Les trois premières nouvelles de l'ouvrage ne sont pas autant à mon goût que les quatre dernières ; surtout la dernière, "photo-finish", à laquelle je décerne mon coup de coeur le plus extatique.

"Route barrée à cinq cent mètres" est une nouveauté : je verrais bien cette nouvelle comme prologue à "Rudeval" ;).

Les petits poèmes aussi étaient nouveaux. D'habitude, je suis assez hermétique à la poésie ( :pleure:), mais pas la tienne. Tes poèmes sont simples, d'une simplicité presque naïve, et cela me plaît. Ils me touchent ! Surtout le premier, "La cité perdue"...

Ma grosse critique va pour "Dernière sortie avant péage". Je trouve qu'il y a une incohérence très méchante : c'est la mauvaise qualité de l'air qui incite les terriens à quitter leur planète. Il me semble qu'il faudrait trouver autre chose. En effet, voici un argument à la con qui détruit toute la nouvelle : dans le vaisseau spacial, ils respirent. Alors, il faut bien qu'ils aient trouvé un système de recyclage de l'air qui fonctionne en cycle fermé. Ils n'avaient donc même pas besoin de décoller. Mais à part ca, j'ai bien aimé la fin :D
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar MarcFenek » Lun Mai 05, 2008 2:32 pm

Citation:
"Route barrée à cinq cent mètres" est une nouveauté.
Les petits poèmes aussi étaient nouveaux.


Nan nan nan. Pas du tout nouveau. Ou alors, juste pour toi.
Route barrée à cinq cents mètres est une réécriture complète d'une nouvelle de 2000. Elle n'est toujours pas exempte d'incohérences, d'ailleurs.
Les poèmes sont datés de 2001 à 2004, on ne peut pas parler de nouveauté. D'ailleurs, ça me fait penser que j'ai plus composé un vers depuis une période assez faste, début 2004, où furent pondus coup sur coup L'homme aux pieds nus (qui reste un des rares trucs que j'aime vraiment dans ce que j'ai pu écrire), Back to the Moon, Mistral pleurant et Pélican jaune.
Boaf, on verra si l'inspiration revient un jour...

Citation:
Ma grosse critique va pour "Dernière sortie avant péage". Je trouve qu'il y a une incohérence très méchante


Certes, «les extracteurs d'oxygène n'avaient jamais atteint le rendement espéré», mais :
-- pour le vaisseau, ils connaissent précisément le rendement réel desdits extracteurs et peuvent donc les dimensionner correctement (sans compter que le calcul est plus simple pour 2000 personnes maximum que pour quelques milliards) ;
-- le problème de l'oxygène n'en est qu'un parmi d'autres, et plein de gaz toxiques ont peu à peu été répandus dans l'atmosphère par des activités mécanisées qui n'auront pas cours sur le vaisseau ;
-- c'est une nouvelle à portée philosophique, pas un traité de biophysique planétaire. :wink:

Sinon, merci pour les compliments, aussi. :oops:
Dieu créa l'homme. Puis, Elle se dit : «Je peux faire mieux !»
Et Elle créa la femme.
Avatar de l’utilisateur
MarcFenek
 
Messages: 119
Inscription: Dim Nov 25, 2007 6:55 pm
Localisation: fr-FR

Messagepar Philipum » Lun Mai 05, 2008 2:41 pm

MarcFenek a écrit:
Citation:
"Route barrée à cinq cent mètres" est une nouveauté.
Les petits poèmes aussi étaient nouveaux.


Nan nan nan. Pas du tout nouveau. Ou alors, juste pour toi.


Oui, je voulais dire : je ne les avais pas encore vus ailleurs (peut-être étaient-ils sur ton site mais alors je les ai loupés ;)). Mais je suis convaincu que tu en écriras encore d'autres, de vraies nouvelles nouvelles.

MarcFenek a écrit:
Citation:
Ma grosse critique va pour "Dernière sortie avant péage". Je trouve qu'il y a une incohérence très méchante


Certes, «les extracteurs d'oxygène n'avaient jamais atteint le rendement espéré», mais :
-- pour le vaisseau, ils connaissent précisément le rendement réel desdits extracteurs et peuvent donc les dimensionner correctement (sans compter que le calcul est plus simple pour 2000 personnes maximum que pour quelques milliards) ;
-- le problème de l'oxygène n'en est qu'un parmi d'autres, et plein de gaz toxiques ont peu à peu été répandus dans l'atmosphère par des activités mécanisées qui n'auront pas cours sur le vaisseau ;
-- c'est une nouvelle à portée philosophique, pas un traité de biophysique planétaire. :wink:


Nonnon, pas d'excuse : c'est incohérent ! Car le vaisseau est hermétique, puisque rien ne doit s'en échapper une fois dans l'espace. Donc, rien n'y pénètre non plus. Donc, rien n'empêche à chacun des habitants de la Terre de demander à leurs robots de leur construire aussi une petite cellule close avec le mème rendement des extracteurs d'oxygène et la mème pureté de l'air que dans le vaisseau.

Mais j'avais bien compris que là n'était pas le message ;) seulement, ce défaut m'a paru trop flagrant.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar MarcFenek » Lun Mai 05, 2008 6:05 pm

Raaaah, y sont énervants, ces scientifiques ! Ils finissent toujours par avoir raison, même quand on déploie des trésors d'imagination pour se raccrocher aux branches ! :lol:
Dieu créa l'homme. Puis, Elle se dit : «Je peux faire mieux !»
Et Elle créa la femme.
Avatar de l’utilisateur
MarcFenek
 
Messages: 119
Inscription: Dim Nov 25, 2007 6:55 pm
Localisation: fr-FR

Messagepar Ishtar » Lun Mai 05, 2008 7:06 pm

Hé hé hé ! :lol:

Il fallait faire comme moi Marc... mettre un avertissement pour les lecteurs concernant les incohérences que l'on peut trouver dans l'ouvrage. Ca freine pas mal de critiques cet avertissement et ca donne l'impression que tu es au courant des "imbecilités" que tu y as "pondu" mais que tu mises tout sur une fiction "ultra" imaginative.

Philippe n'a absolument pas objecté sur la partie technique d'Ishtar Terra et D.ieu sait que c'est à cause de lui que j'avais mis cet avertissement. J'étais certaine de me faire rabrouer par le scientifique

Vois Philippe, la réputation que l'on te fait :wink:
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Mar Mai 06, 2008 7:31 am

Ishtar a écrit:
Philippe n'a absolument pas objecté sur la partie technique d'Ishtar Terra et D.ieu sait que c'est à cause de lui que j'avais mis cet avertissement. J'étais certaine de me faire rabrouer par le scientifique

Vois Philippe, la réputation que l'on te fait :wink:


Moi je suis gentil, en fait. Dans le genre "cherche le détail qui tue", il y a bien pire dans la nature ! (en fait, je ne cherche pas les incohérences ; je les signale juste lorsque je crois les trouver)
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Ishtar » Mar Mai 06, 2008 9:01 am

Hum ! C'est ton côté pointilleux dont il faut parfois se méfier :wink:
Mais, c'est vrai, je reconnais que tu es un gentil, tu mets des gants pour signaler les incohérences...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Mar Mai 06, 2008 9:23 am

Dans le cas de la nouvelle de Marc : il y a probablement un message symbolique de l'auteur, pour nous dire : "à force de polluer la planète, rien ne sera plus gratuit, pas même l'air qu'on respire". Eh oui, il faudra même payer pour respirer (-> le "brochiofix"). Il y a aussi ce paradoxe : le mythe du "confort pour tous" (au point de construire une monstrueuse machine pour incuber les bébés) mène à l'épuisement des ressources et, finalement, rend le monde invivable pour tous.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar MarcFenek » Mar Mai 06, 2008 4:18 pm

Philipum a écrit:
Il y a aussi ce paradoxe : le mythe du "confort pour tous" (au point de construire une monstrueuse machine pour incuber les bébés) mène à l'épuisement des ressources et, finalement, rend le monde invivable pour tous.


Dans le genre, j'ai beaucoup aimé cette remarque philosophique de l'introduction du film Les dieux sont tombés sur la tête (par ailleurs légèrement moins fin, il faut l'avouer) :
Contrairement aux animaux qui s'adaptent à leur environnement, l'homme a choisi d'adapter son environnement à lui. Et il a si bien adapté son environnement qu'il lui faut passer quinze ou vingt années à simplement apprendre à y survivre.

:lol: quoi que.......
Dieu créa l'homme. Puis, Elle se dit : «Je peux faire mieux !»
Et Elle créa la femme.
Avatar de l’utilisateur
MarcFenek
 
Messages: 119
Inscription: Dim Nov 25, 2007 6:55 pm
Localisation: fr-FR


Retourner vers Contes et nouvelles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron